pièces de réparation de trottinette freestyle
Où acheter des pièces de réparation de trottinette freestyle ?
mai 10, 2022

Comment progresser dans le cyclisme ?

stages de vélo

stages de vélo

Combien d’heures dois-je m’entraîner ? Est-il préférable de faire des séries ou de l’endurance ? Ces questions, et bien d’autres, sont celles que se posent de nombreux cyclistes lorsqu’ils planifient leurs séances d’entraînement. Nous avons tous notre travail et bien que le cyclisme soit notre grande passion, il reste un hobby auquel nous consacrons notre temps libre. Dans le but d’apporter de la valeur ajoutée et de résoudre l’éternel doute du cycliste amateur quant à savoir s’il vaut mieux s’entraîner de manière courte et intense ou longue et douce, nous avons créé cet article. Un guide d’entraînement parfait pour que vous puissiez commencer à ne plus être obsédé par les kilomètres et les heures par semaine.

Un entraînement cycliste de qualité

La formation de qualité fait référence à un travail spécifique. Par travail spécifique, nous entendons toutes les séances d’entraînement qui nécessitent un travail autre que le simple fait de monter pour le plaisir de monter à vélo. La formation de qualité est également connue sous le nom de formation en série. Bien entendu, les possibilités sont innombrables en matière d’entraînement en série. La durée et le niveau d’effort de ces derniers varieront en fonction de la zone ou de la condition physique que nous voulons améliorer.

Pour s’améliorer, il est essentiel de varier l’intensité de l’entraînement et pour cela, il faut être clair sur les différentes zones de travail. Il est évident qu’un entraînement et des séries de qualité vous épuisent physiquement. Mais je peux vous assurer que la quantité vous épuise non seulement physiquement, mais aussi mentalement. L’idéal est de combiner volume et intensité, sans oublier qu’un volume d’entraînement excessif finira par vous épuiser physiquement et mentalement. Trouver le juste milieu est la grande difficulté de la préparation physique dans le monde du cyclisme. C’est pourquoi il est recommandé de participer à des stages de vélo afin de bénéficier d’un encadrement de qualité.

Volume d’entraînement idéal

Des kilomètres et des kilomètres, de nombreux cyclistes pensent que c’est la clé du succès et cette fausse croyance les conduit à faire une grosse erreur : s’entraîner trop. Depuis des années, le kilomètre n’est plus la référence en matière d’entraînement cycliste. De nos jours, tous les préparateurs physiques s’entraînent à l’heure. Il est préférable de contrôler le volume de cette manière, car les kilomètres sont conditionnés par la vitesse moyenne, qui est elle-même conditionnée par des aspects tels que le terrain, la météo ou l’état de la route. D’ailleurs, comment prévoir un bon décompte des kilomètres si les distances en VTT et sur route ne sont pas comparables ? Pour éviter ce genre de problèmes, nous planifions toujours nos séances d’entraînement en fonction de la durée et non de la distance.

Comment un cycliste professionnel planifie-t-il la saison et les pics de forme ?

Les cyclistes professionnels jouent dans une autre ligue, et même s’ils sont un miroir dans lequel on peut se refléter, nous devons être clairs sur la différence de niveau significative entre eux et nous. Si vous commencez à vous entraîner comme un fou, je vous assure que la seule chose que vous obtiendrez sera d’accumuler de la fatigue et de tomber finalement dans un surentraînement indésirable. N’oubliez pas que pour construire, il faut d’abord détruire et que le plus important pour maintenir une bonne condition physique en pleine croissance est d‘assimiler correctement les charges d’entraînement. La meilleure chose à faire est de consulter un professionnel spécialisé qui se chargera de réguler vos mésocycles et vos charges d’entraînement. C’est là qu’intervient le véritable travail d’un bon coach. Trouver l’équilibre optimal entre entraînement et repos est beaucoup plus compliqué qu’il n’y paraît.